2003 : création des Rencontres du IIe titre
2009 : création du prix Rencontres du IIe titre
Juillet 2017 : création du Festival du 2e roman Grignan

Le comité de lecture a lu 20 livres


ECRIVAIN-E-S INVITE-E-S

CONSTANCE JOLY



Narratrice de sa propre vie, Constance Joly sait évoquer avec distance les heures sombres de son enfance et de sa jeunesse. Ce roman pudique et élégant est une adresse au père, Jacques, l’un des premiers mort du sida, au début des années 1990.
Over the Rainbow est le roman d’un amour lointain mais toujours fiévreux, l’amour d’une fille grandie qui saisit de quel bois elle est faite : du bois de la liberté, celui d’être soi contre vents et marées.

ELEONORE POURRIAT


Joy rencontre Stella en 1986. Elles ont quinze et seize ans . Elles étaient tout l’une pour l’autre, jusqu’à ce que Stella disparaisse sans un mot. Trois décennies plus tard, Joy n’a pas oublié et se lance dans une quête urgente de vérité, où l’on découvre que les différentes versions d’une même histoire peuvent être irréconciliables.
Car pour se sauver soi-même, sans le savoir, on sacrifie parfois ceux qu’on aime le plus.

CHRISTOPHE PERRUCHAS


Deux voix se font entendre, celle du fils, et celle de la mère ; et à deux temps espacé d’une vingtaine d’années, celui du passé, et celui du présent.
A travers ces deux temps, le romancier scrute l’adolescence et l’âge adulte ; et deux époques, les années 80 et 2000.
C’est le récit d’une folie, le portrait d’un fils qui bute sur l’impossible.
Un livre tout en pudeur, dur et tendre à la fois.
CHRISTOPHE PERRUCHAS, AUTEUR, PARIS


Les paradis perdus d’une jeune trentenaire
L’Indonésie, un couple Cassandra et Lucas, Amu, des expatriés français
Cassandra fuit, sa fille serrée contre elle. Pourquoi cette fuite ?
Les cours chapitres et les phrases concises, contribuent au sentiment de malaise, de danger latent, à transmettre la moiteur suffocante.
Une belle écriture sobre et poétique

SANDRINE COLLETTE : PRESIDENTE DU JURY ET MARRAINE DU FESTIVAL
Délibérations VENDREDI 27 MAI à 15h30
Rencontre littéraire à 18h30

Sandrine Collette